Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Le mulching permanent (méthode Soltner) et le BRF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le mulching permanent (méthode Soltner) et le BRF

Message par Les Petits Lutins le Wed 1 Apr 2015 - 22:27

Dans la nature tous les sols (vivants) sont couverts. Pourquoi? Pour se défendre de l'érosion de la pluie ou de la sécheresse du soleil.
En hiver les potagers sont trop souvent abandonnés à eux-mêmes, terre nue.
Ces terres doivent être couverte.
En Septembre on peut semer du blé d'hiver dont les racines puissantes et profondes vont aérer le sol en profondeur.
En octobre Novembre il est encore temps de semer certains engrais verts à croissance rapide qui vont geler en hiver sur place faisant un paillage naturel.
Si le potager n'est libre que tard dans l'année, il peut être couvert d'un mulching (paille, foin, brf...).
Le paillage est le fait de couvrir son sol en été pour éviter l'évaporation de l'eau. Le mulching est le fait de couvrir son sol l'hiver pour le protéger de l'érosion, le nourrir, le rendre plus souple (les vers de terre vont faire le travail de bêchage à notre place, il n'y aura plus besoin de toucher au sol qui restera du coup vivant) et d'en garder l'humidité des pluies printanières.
Pour démarrer un potager sur une terre très envahie de mauvaises herbes (mauvaises pour nous mais pas forcément pour la terre ou pour l'assiette de nos ancêtres), on peut egalement ajouter des couches de cartons (brun nature, sans encre) en automne pour étouffer ces herbes qui seront plus faciles à retirer au printemps.

Qui a tenté?

LA vidéo de Soltner avec les explications
[url:gp3033pf]https:
//www.
youtube.
com/watch?v=_pFqojpGp6I[/url:gp3033pf]
avatar
Les Petits Lutins
Animatrice
Animatrice

Messages : 3755
Date d'inscription : 2008-05-22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méthode Soltner: le mulching permanent

Message par Les Petits Lutins le Wed 1 Apr 2015 - 22:31

Flonordrome a écrit:bonsoir Les petits Lutins, [salut]

Je souhaite partager mon expérience, car j'utilise depuis l'an passé la méthode Soltner, sans travail du sol (enfin pour une grande part) et j'avoue que c'est assez génial. Nous avons obtenu des légumes en quantité avec assez peu de pieds. Cette année nous allons agrandir un peu la zone recouverte de mulch.

Pour nous guider, mon mari et moi, j'ai acheter le livre de Soltner : le livre est très pratique, concret et cela guide beaucoup. Ceci dit, nous jardinions déjà avant mais, mon mari ayant des problèmes de santé, il n'a plus la force de faire motobinage, béchage et tout ça. Cette méthode est donc une super solution pour nous, même si elle n'est pas parfaite non plus : par exemple ce n'est pas applicable pour l'ail qui nécessite un sol sec et sans compost frais...

Voili, voilou

Et toi quelle méthode utilisez-tu ? Et les autres ??
[fleur2] [fleur2]

As tu des photos? Des comparaisons avec les années précédentes?

Je vais te faire le topo de ce que je vais faire cette année en me basant, pour beaucoup, sur Soltner
avatar
Les Petits Lutins
Animatrice
Animatrice

Messages : 3755
Date d'inscription : 2008-05-22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méthode Soltner: le mulching permanent

Message par Les Petits Lutins le Wed 1 Apr 2015 - 23:01

Démarrer son potager au BRF: mode d'
emploi


Nous avons un sol argileux (je pourrais faire de la poterie avec) et, d'après la végétation qui y pousse, calcaire. Il a donc besoin de matière organique, et d'un peu de sable si on veut mettre des framboisiers ou des carottes. Nous pouvons donc nourrir notre sol avec du compost et nous permettre d'utiliser le BRF pour épais pour couvrir notre sol. De plus nous constatons très vite de très nombreux vers de terre qui viennent faire leur travail dès qu'on couvre le sol de BRF. Dans une poignée de terre nous trouvons 2 vers de terre. Le BRF posé plusieurs mois avant les cultures sera donc digéré par notre terre et l'aura nourri et aéré.

Attention, sur un sol sableux et mort (peu de vers de terre), l'excès de matière organique va rester une masse compacte en surface. Il faudra privilégier des composts (matière organique bien fermentée et réduite en terreau léger) légers en surface.

Le BRF (bois raméaux fragmentés) est l'ensemble des végétaux, surtout des branchages, broyés par rotor ou par couteaux afin de le rendre rapidement petits et assimilables par la terre. Il est possible d'investir dans un broyeur et de faire son propre BRF lors de la coupe des haies feuillus de nos jardins. Ce sont les rameaux (branches de moins de 7cm de diamètre) qui sont transformés en BRF. Il faut éviter les sapins et familles des épineux.

Rendre son bois au sol et le laisser se décomposer ainsi sur place revient à reproduire ce que la nature fait. Le compostage se fait alors, non par émission de chaleur (quoiqu'en couche épaisse ça chauffe!) et bactéries comme dans nos bacs à compost classique, mais par le développement de champignons qui transforme la lignine du BRF en humus. Ces champignons ont besoin d'air d'où l'importance de ne pas enfouir le BRF mais de le garder à la surface du sol.

Une fois transformée en humus cette lignine retient l'eau et les nutriments, les rendant accessibles aux plantes de nos potagers. Le BRF a donc l'avantage d'étouffer les mauvaises herbes en automne, de nourrir la terre au printemps par le compostage en place (pas d'engrais), de conserver la terre souple (les vers de terre travaillent dessous) et de la conserver humide (moins d'arrosage)!

Il doit être posé en couverture au moins 6 mois avant culture et surtout NE PAS être incorporé. Il pourra être fait 2 années de suite exceptionnellement au début si la terre manque cruellement de matière organique et renouvelé tous les 3 ans maximum. Il faut éviter de remettre du BRF chaque année pour laisser le sol respirer et avoir le temps de digérer cette masse importante. Compost et mulch de cellulose (feuilles et non bois) devront prendre le relais.

La première année il peut être mis en couche épaisse mais l'idéal est de mettre 4 à 7cm un an ou deux maximum. Une fois que le sol est vivant une couverture de compost sera amplement suffisant.

Démarrage en automne

Le démarrage en automne est à privilégier pour étouffer les mauvaises herbes et couvrir le sol en hiver. Il va rester en place au moins 6 mois avant les cultures et aura le temps d'être partiellement décomposé et absorbé par la terre, créant de l'humus. Le sol couvert ne sera pas délavé ou asséché.

Commencer par couper l'herbe et désherber le plus possible, à la main, à la binette, au sarcloir, à la grelinette ou à la motobineuse pour démarrer (elle devra être oubliée ensuite).
Epandre 20cm de BRF et/ou de paille sur les rangées destinées au potager. Conserver cette couverture tout l'hiver pour éviter l'érosion par les pluie, le désséchement de la terre et la survie des petits insectes dont les vers de terre qui vont travailler la terre, l'aérer, la nourrir de leurs excréments.

En Septembre ou Octobre, on peut aussi semer des céréales d'hiver comme le blé (mélangé à de la vesce) car les racines des graminés vont décompacter le sol. D'autres engrais verts peuvent être seméns pour avoir de la matière au moment de couvrir le sol au printemps. Au printemps cet engrais vert pourra être couché et le sol sera alors aéré tout simplement à l'aide d'une grelinette.

Si cela n'a pas pu être fait en automne il est toujours temps de le faire en Février au plus tard, 3 mois avant les plantations et semis en place, moins épais.

Au printemps il devrait y avoir une belle couche de compost.

Démarrage au printemps

Le démarrage au printemps n'est pas idéal mais c'est souvent l'époque où les jardiniers amateurs décident de faire un potager.

Sur une couche de BRF fraîche et mal décomposée, il faudra privilégier la mise en place de plants et non de semis, sauf les semis de grosses graines dans des trous enrichis en compost, comme les courgettes et courges, qui auront l'avantage de couvrir le sol avec leurs grandes feuilles et d'apporter de la matière à décomposer pour enrichir de nouveau le sol pour les années suivantes, ou des légumes verts azotés qui font beaucoup de fanes commes les fèves ou les haricots, et qui enrichiront la terre en azote. Les petits semis (choux, concombres, melons, navets, salades...) seront fait en godets et plantés en écartant le paillage, ce qui permet de laisser le paillage bien en place. Carottes et radis seront difficiles à faire la première année. Cependant les choux étant demandeurs d'azote seront en concurrence avec le BRF en décomposition. En effet la décomposition nécessite l'utilisation de l'azote, qui sera ensuite restituer au sol par le compost mûr. Cette "
faim d'azote"
peut être très concurrencielle pour les légumes comme les choux. C'est la raison pour laquelle le BRF se met en automne plusieurs mois avant la mise en culture du sol.

Pour lutter contre les mauvaises herbes rien de mieux que la pratique du faux semis: commencer par couper l'herbe et désherber le plus possible, à la main, à la binette, au sarcloir, à la grelinette ou à la motobineuse pour démarrer. Laisser la pluie (si besoin arroser) et le soleil faire germer les mauvaises herbes et les sarcler au moins 2 fois à 3 ou 4 semaines d'intervalle, avant que les racines ne soient trop grosses, pour les épuiser. On pourra alors couvrir de compost et d'un paillage léger.

Semis et plantations

On commencera par décompacter la terre si besoin avec l'aide d'une grelinette et arracher les mauvaises herbes qui auraient réussi à percer la couche de BRF. Il doit n'y avoir pratiquement plus que du compost sur les rangées. La couche doit être fine au printemps pour permettre à la terre de se réchauffer.

Semis: les semis se font sur couche de compost et le mulching (sous forme de BRF ou de paille, tonte....) est remis autour du plant au fur et à mesure qu'il pousse. La couche de compost ne doit pas être mélangée à la terre du dessous afin de ne pas faire remonter les graines de mauvaises herbes. Ainsi les semis auront le temps de germer avant l'arriver des mauvaises herbes et seront peu à peu pailler pour étouffer la croissance d'autres plantes qui auraient réussi à germer.

Plantations: écarter le paillage et mettre en place les plants, reboucher au pied du plant. Pour les plantations précoces sur terrain bien désherbé il est possible d'attendre avant de remettre le mulch au pied afin que la terre chauffe mieux, la couche de compost retardant la levée des mauvaises herbes. Sinon il faudra reboucher rapidement le paillage.
Mettre des feuilles de consoude dans le trou de plantations ou arroser avec une eau de macération de consoude. Cette plante facile l'enracinement.

Au cour de l'été il faudra renouveler le paillage, si possible avec des sources de végétaux différents pour renouveler les nutriments. Si on utilise du BRF par manque de source de paillage, utiliser alors du brf conservé en tas à proximité du potager pour qu'il soit le plus composté possible (au moins 3 mois) et ne jamais l'incorporer au sol, l'écarter avant de planter.

Arroser au goutte à goutte et sans excès si le sol est bien couvert, afin d'éviter d'abreuver les mauvaises herbes sur les côtés.

Les pieds des arbres fruitiers aussi peuvent être couverts de 4 à 7cm de BRF, accompagnés de fleurs pour attirer les abeilles ou d'aïl (à jolies fleurs) pour lutter contre certaines maladies. On peut aussi semer des cucurbitacées aux pieds des arbres fruitiers qui pailleront naturellement le sol avec leurs grandes feuilles.
avatar
Les Petits Lutins
Animatrice
Animatrice

Messages : 3755
Date d'inscription : 2008-05-22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La méthode Soltner: le mulching permanent

Message par Les Petits Lutins le Wed 1 Apr 2015 - 23:02

Nos tests 2015

Cette année encore nous nous y prenons tard mais nous sommes entrain de faire 3 tests:

1- le BRF de couverture mis en place début Mars (1 mois après la dead line en principe. Dans ce cas le BRF ne sera que partiellement décomposé au moment des cultures, ce qui ne sera pas idéal pour les choux ou les pommes de terre. Les tomates ou autres légumes ne craignant pas le compost jeune pourront s'en satisfaire). Ce BRF récupéré à notre déchetterie est constitué de beaucoup de cyprès (ce qui le rend acide et nous devrons y ajouter de la potasse et peut être d'autres sources de nutriments) et il se décompose vite grâce aux aiguilles sèches. Nous l'avons laissé en tas, il a chauffé et dessous du compost apparaît au bout de 2 semaines. Nous l'étalons donc partiellement composté pour contrebalancer le retard.

Cette 1ere méthode est plus proche de la méthode méditerranéenne de Jean Pain, et nous espérons à la fois obtenir de l'humus et réduire les arrosages dans notre région très sèche (Vaucluse). Une fois rôdée nous continuerons en méthode mulching (3)

Une partie du BRF est conservé en tas pour commencer à composter et être utiliser plus tard en couches plus fines sur les pommes de terre et les choux qui seront plantés sur les rangées suivantes:

2- un démarrage de printemps avec faux semis puis paillage par couverture fine de BRF composté.
Nous avons désherber fin Mars certaines rangées de potager en passant la motobineuse peu profondément, suivi d'un arrachage manuel des mauvaises herbes facilité par ce léger retournement. Ensuite nous laisserons la pluie et le soleil faire germer les mauvaises herbes que nous sarclerons à 2 reprises pour les épuiser. Après quoi nous enrichirons en compost pour semer et planter nos légumes avant de les récouvrir d'un ou deux centimètres de BRF décomposé en guise de paillage que nous remplacerons au fur et à mesure qu'il sera absorbé par la terre.

Cette 2ème méthode est celle du faux semis, que nous couplerons avec un paillage (BRF, paille ou autre si possible) avant de repartir sur du mulching d'engrais vert en automne.

3- Une couverture épaisse de BRF, cartons... sur rangées motobinées et nettoyées dès que nous aurons le temps (printemps ou été) qui restera en place 1 an pour étouffer les mauvaises herbes sur les parcelles très envahies que nous souhaitons mettre en culture l'année prochaine. Cela afin de mettre en jachère (engrais verts) les rangées qui pourraient être de nouveau envahies car mal nettoyées (test 1). Nous avions tenté d'y semer du trèfle mais elles sont trop envahies.

Cette 3ème méthode nous permettra de commencer la méthode du mulching (contrairement au simple paillage d'été qui nourrit et protége du soleil, le mulch se fait plus épais à l'automne pour éviter l'enracinement des mauvaises herbes, il peut être fait de brf, d'engrais verts, de paille, de cartons...) qui sera celle que nous souhaitons suivre sur le long terme.

La couverture d'automne sera faite si possible avec des engrais verts ou du blé d'hiver (pour nourrir les poules?). Un sol toujours couvert, de plantes vivantes si possible, ne laisse pas aux maivaises herbes le temps de s'installer et évite l'érosion.

En automne nous ferons de gros tas de compost avec les déchets verts broyés de la déchetterie, nos déchets de cuisine, les fientes de poules. Ce compost sera utilisable au printemps 2016. Ce paillage nous servira juste après les pluies de printemps pour conserver l'eau dans le sol.

De plus au printemps nous aérerons la terre à la grelinette.
avatar
Les Petits Lutins
Animatrice
Animatrice

Messages : 3755
Date d'inscription : 2008-05-22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lle mulching permanent (méthode Soltner) et le BRF

Message par Flonordrome le Sun 5 Apr 2015 - 11:10

[size=150:3l109x1t]Bonjour (désolée d'avoir tardé, mais j'ai eu des bug avec les photos)
[size=200:3l109x1t] et Joyeuses Paques à toutes

voilà, comme me l'a demandé « Les petits lutins », j'ai fait quelques photos de mon potager, hier. Pour comparaison avec l'an passé : c'est simple, il n'y avait rien que de l'herbe tondu partout, nous avions mis le potager en stand by. C'est en découvrant la méthode Soltner que mon mari et moi avons de tenter de nous y remettre. On a commencé en mars l'an passé avec les tontes de gazon et le BRF de nos tailles d'arbres (fruitiers et haies) sur un carré de jardin, puis 2 puis 3 . On a commencé a planté des plants du commerce dans des trous remplis de vieux compost. En août, on a déjà plus récolter des tonnes de salades, des courgettes en quantité (j'ai même pu en congelé alors que nous n'avions que 2 pieds), d'énormes oignons blancs, quelques fraises et de belles plantes aromatiques(ciboulette, sauge officinale, oseilles, hysope, estragon, persil). Par contre on a pas réussi nos pieds de tomates, trop d'humidité sans doute.

Pour cette année (je vous mets des photos), des plates bandes sont déjà bien opérationnelles, du coup j'ai tenté des semis sous tunnel :

[size=150:3l109x1t]j'ai ôté le mulch (il y avait au moins 10 vers par pelletée), creusé 2 petits sillons que j'ai rempli de terreau à semis et j'ai semé d'un coté les poireaux, de l'autre carottes et radis mélangés (le mélange c'est pour éclaircir les carottes en ramassant les radis!)

Voici d'autres photos d'aujourd'hui:










En ce moment, je m'occupe de mes plants car cette année, j'ai fais mes propres semis (dans le salon [siffle] ).

Voilà, j'espère que cela donnera envie d'essayer à certaines... [fleur2] [fleur] [fleur2]

Flonordrome
FAFette discrète
FAFette discrète

Messages : 8
Date d'inscription : 2015-03-27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mulching permanent (méthode Soltner) et le BRF

Message par Les Petits Lutins le Wed 8 Apr 2015 - 15:02

Merci beaucoup pour ce retour!
Moi aussi je mets carottes et radis en même temps, ça permet de bien visualiser ton rang grâce aux radis qui sortent vite et pouvoir le maintenir propre aussi sans arracher des carottes.
J'ai mis des tomates, poivrons et aubergines sous tunnel comme ça hier pour tester s'il est possible de gagner du temps, sinon tant pis, j'aurais essayer, j'ai des tas d'autres plants issus de mes semis.
L'année prochaine fais moi penser en Janvier à ré-ouvrir le coin échanges de graines car j'ai 20 variétés de tomates.
Les tomates 2014 étaient ratées partout, jusqu'en Belgique j'ai de mauvais échos, donc ne restes surtout pas sur cette impression, en théorie le BRF ne devrait pas leur être néfaste, elles ne craignent pas trop la matière peu décomposée.
avatar
Les Petits Lutins
Animatrice
Animatrice

Messages : 3755
Date d'inscription : 2008-05-22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mulching permanent (méthode Soltner) et le BRF

Message par encoredelasoupe le Wed 8 Apr 2015 - 23:05

[trinque] [merci] [cool]
avatar
encoredelasoupe
FAFette près des étoiles
FAFette près des étoiles

Messages : 5195
Date d'inscription : 2008-05-24

http://platres.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mulching permanent (méthode Soltner) et le BRF

Message par kalinka le Wed 15 Apr 2015 - 14:32

Les Petits Lutins a écrit:L'année prochaine fais moi penser en Janvier à ré-ouvrir le coin échanges de graines car j'ai 20 variétés de tomates.
Il est encore temps de l'ouvrir... pour les haricots [bouche]


Côté tomates, en 2014, les seules que j'ai pu avoir ont été cultivées sous une bâche, tenue par des piquets, des fers à bétons et de gros bidons d'eau (20L). Celles qui étaient sans protection ont toutes été malades, sans que nous puissions y goûter. Les enfants étaient bien [triste]



J'ai lu le bouquin de Soltner, vu sa vidéo (mais je préfère le bouquin).
Du coup, je pratique les pommes de terre sous carton et foin. Le rendement est suffisant pour nous, le travail bien assez peu pénible [youppie]
Je paille aussi au maximum et utilise le BRF produit à la maison sur les fruitiers essentiellement (fraises, framboises, poires, cerises, prunes). C'est bien simple, je l'économise car je n'en ai jamais assez. J'ai même utilisé les ronces broyées comme BRF sur les oignons (et heureusement que cela limite les mauvaises herbes, parce que c'est douloureux pour les doigts de désherber dans du broyat de ronces [tapetete03] ).
J'essaye d'avoir le sol toujours couvert, que ce soit par mulching de feuilles ou tontes ou par engrais verts

D'ailleurs, il faut que j'aille préparer l'espace des courges, à base de
- tondre l'herbe qui a poussé un peu trop
- dépôt de cartons sans scotch (mais avec un peu d'encre parce que c'est de la récupération)
- dépôt de crottin et de fumier
- couverture de foin

Il n'y aura plus qu'à écarter tout cela dans 1 mois pour y déposer les plants de courges et les laisser courir dans l'espace devant la maison (hors potager).
avatar
kalinka
Administratrice
Administratrice

Messages : 7990
Date d'inscription : 2008-05-16
Age : 41

http://filsencouleurs.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mulching permanent (méthode Soltner) et le BRF

Message par kalinka le Thu 16 Apr 2015 - 14:28

Voici un [url=http:
//rf.
proxycast.
org/1016493792913530880/10212-14.
04.
2015-ITEMA_20744130-0.
mp3:3dqamnmq]lien[/url:3dqamnmq] vers l'émission "
La tête au carré"
, du 14 avril 2015, sur France inter. Le thème en était "
2015, année des sols"
, avec Claude et Lydia Bourguignon.
avatar
kalinka
Administratrice
Administratrice

Messages : 7990
Date d'inscription : 2008-05-16
Age : 41

http://filsencouleurs.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mulching permanent (méthode Soltner) et le BRF

Message par stefanie le Sat 18 Apr 2015 - 20:58

je reviens lire tout Ca plus en détails demain...
avatar
stefanie
Modératrice
Modératrice

Messages : 4863
Date d'inscription : 2010-10-28
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mulching permanent (méthode Soltner) et le BRF

Message par Les Petits Lutins le Wed 22 Apr 2015 - 8:34

J'ai rajouté la vidéo::
[url:buw5ar9c]https:
//www.
youtube.
com/watch?v=_pFqojpGp6I[/url:buw5ar9c]
avatar
Les Petits Lutins
Animatrice
Animatrice

Messages : 3755
Date d'inscription : 2008-05-22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mulching permanent (méthode Soltner) et le BRF

Message par stefanie le Wed 22 Apr 2015 - 11:49

la saison est déjà bien avancée... je peux encore commencer ?
Au moins couvrir je me dis, je pourrai faire mieux à l'automne...
avatar
stefanie
Modératrice
Modératrice

Messages : 4863
Date d'inscription : 2010-10-28
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mulching permanent (méthode Soltner) et le BRF

Message par Flonordrome le Wed 22 Apr 2015 - 12:13

Bonjour Stéphanie,

Moi, j'ai commencé au printemps l'an passé : nous avons mis notre mulch en place sur une petit plate-bande pour commencer et nous avons planté en faisant des trous dans le mulch que nous avons remplis de terreau (préparé avec notre vieux compost des années passées mélangé avec de la terre). Sinon tu peux commencé ton mulch est commencé à planter en fin d'été les légumes d'hiver...
Cela a très bien marché pour nous comme cela...
Florence

Flonordrome
FAFette discrète
FAFette discrète

Messages : 8
Date d'inscription : 2015-03-27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mulching permanent (méthode Soltner) et le BRF

Message par Heureuse Maman le Wed 22 Apr 2015 - 12:19

J'ai vu que la jardinerie en vend (parce que moi je n'ai pas de quoi en faire!), ils appellent cela matériel de couverture... Il n'y a pas grand chose sur le paquet mais d'après le vendeur je cite "
ca va gentiment se décomposer et éviter que les graines de surface ne germent"
.
Je me demande si j'en prends pas un sac dès maintenant au moins pour les coins qui seront plantés si cela peut m'éviter de fastidieux arrachages de mauvaises herbes c'est bon à prendre! Et aux mauvais jours y aller un peu plus fortement pour l'hivernage...
avatar
Heureuse Maman
Modératrice
Modératrice

Messages : 10128
Date d'inscription : 2008-05-14
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mulching permanent (méthode Soltner) et le BRF

Message par Les Petits Lutins le Thu 23 Apr 2015 - 23:11

Moi je paillerais sans hésiter autour des plantations! Désherbage fastidieux avant histoire d'en enlever le plus possible puis couverture.
Et vérifiez auprès de vos déchetteries s'ils n'ont pas des composts ou du broyats pour pailler gratuit ou peu cher!
avatar
Les Petits Lutins
Animatrice
Animatrice

Messages : 3755
Date d'inscription : 2008-05-22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mulching permanent (méthode Soltner) et le BRF

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum